Tahiti Finals Recap 2010 SUWT from Waterman League on Vimeo.

Waterman League, j’aime ce terme, j’aurais du appeler mon blog comme ça. En attendant, Tendance Bleue parle de Stand Up Paddle. Le phénomène prend de l’ampleur, ce n’est rien de le dire. Je peux dire sans mentir que si l’engin et la pratique m’ont plutôt plu au début à défaut de me séduire vraiment, je me rappelle bien avoir brocarder allègrement Philippe Lavigne, ex rédacteur de Wind, créateur de windsurfjournal.com et depuis peu de supjournal.com, qui lui y a vraiment cru de suite. Je lui disais que je ne voyais pas ce truc se développer car trop lourd à transporter et trop long pour le ranger, ce qui le rendait impraticable par un urbain par exemple ayant besoin de le ranger quelquepart. Mais il faut bien avouer que la sauce prend, pour une multitudes de raisons d’ailleurs, je dois faire un billet la dessus mais je manque de temps en ce moment et à vrai dire, j’ai la tête ailleurs…En attendant, profitez de cette vidéo…

Share

One Response to Waterman League. Marcher sur l’eau

  1. Guy Capra dit :

    SUPerbe !

    Très chevaleresque à toi Ô waterphotograph ligué de battre ta coulpe publiquement pour ne pas avoir cru en la vision de Philou Lavigne de supjournal.com, même si pour la Battle of the Paddle tu es encore un peu court, ton amende reste tout-à-fait honorable

    Beaucoup de raisons pour que le SUP connaisse son succès grandissant, et je me lance dans un autre pronostic : bientôt le « WindSUP » connaîtra aussi un fort succès grand public.

    Le WindSUP, c’est le SUP avec des inserts pour gréer une voile : ça donne d’un côté un SUP pour le swell et les jours sans vent, et de l’autre une planche à voile type « longboard » et ça permet donc de naviguer presque par tous les temps avec un seul flotteur et une seule voile… Loin du délire matériel connu dans le windsurf ces dernières années, et donc plus proche des envies et besoins réels des vrais gens qui achètent et pratiquent !