Je suis repassé récemment à Roussillon, ce village du Lubéron connu pour ses carrières d’ocre et les façades de ses maisons du même métal. Le coin est toujours aussi subblime, Gordes n’est pas loin, les adeptes de l’Enduro et du Freeride en Mountain Bike savent que les reliefs du coin cachent autant de paradis, enfin les golfeurs n’ignorent pas que le Provence Country Club est dans les parages.

Quant aux photographes, ils ne perdront pas de vue que la mer n’est qu’à une heure mais cette partie de la Provence est prétexte à tellement d’images que le bleu attendra. C’est ce que je me dis régulièrement. A Roussillon « centre », il y a une petit place, attrayante à defaut d’être incontournable : un ou deux petits bars ou laisser filer le temps et quelques batisses qui ne demandent qu’à être immortalisées. Justement, cette photo fraîchement scannée mais faites il y a un moment n’est pus d’actualité. La façade n’est plus aussi belle, le cyprès de droite est mort, le lierre à gauche à disparu et une dalle de béton (oui oui de béton) vient d’être coulée au pas de la porte. Dommage. Il me reste cette photo.

Et Roussillon vaut toujours le détour…

Share