Comme chaque année, le Tour de France a traversé nos contrées. Comme chaque année, Libération l’a fait souvent à une époque, Le Monde l’a refait cette année, on a pu lire des papiers intéressants sur les performances de certains coureurs. Et si Thomas Voeckler a l’air éminemment sympathique et donne à croitre qu’il existe des coureurs à la vie claire, les deux sujets du Monde.fr qui décortiquent le vélo sur l’angle bio-mécanique sont à lire. La place du TdF et son traitement par la presse, papier, radio et TV me donnent cependant chaque fois le vertige. Ca reste un bel exercice d’aveuglement il me semble mais ce qui me parait le plus dingue, c’est la place de repentis dans le système. Des coureurs ont acquis une renommée, des trophées, des contrats en se dopant, certains ont nié en pleurant, puis ont avoué, et sont aujourd’hui consultants. Je ne sais pas quelles valeurs ça peut transmettre.

Bon, je le dis souvent parce que ça me plait de le dire, le vélo de papa n’est plus ce qu’il était et une autre culture irrigue aujourd’hui le vélo. Une culture qui n’a rien à voir avec le cyclisme. Dans l’exemple qui suit, il faut etre physiquement au top, c’est certain, il faut aussi etre un fin pilote et avoir un courage de sanglier. Je vous laisse seul juge… (pensez à stopper la vidéo Oxbow, deux news plus bas, avant.. sinon elle part toute seule la bourrique.)

Share

10 Responses to Ce n’est pas le vélo de papa….

  1. Christian dit :

    … c’est juste de la folie !!! Combien de morts par an ? Ca s’appelle comment cette discipline ?
    Apparté sur le TdF – c’est une très belle épreuve que j’ai toujours plaisir à regarder (surtout les étapes de montagne). Car le TdF est aussi le tour de la France et nous donne à voir un pays qui est somme toute magnifique. Oui, il y a eu et il y aura des tricheurs … mais j’ai la naïveté de croire qu’au final : 1/ Personne n’est dupe et 2/ il y aura nettoyage. Ca mettra du temps mais on y arrivera. Regardez Contador cette année … Christian

  2. C’est vrai et effectivement, il y a des nouveaux venus intéressants dont TV. Pour la vidéo, la discipline est tout ce qu’il y a de plus officielle, ca s’appelle de la descente ou DH pour donwhill. Il y a un championnat du monde. Pas de statistiques d’accidents mais moins qu’en kite apparemment… La discipline peut-être pratiquée en France, il y a pas mal de stations qui s’y mettent avec des pistes appropriées. Pour ma part, j’en fais, mais pas à ce niveau là, c’est pourquoi j’en parle. C’est une pratique extraordinaire en termes de sensations.

  3. Sylvain dit :

    1er effet kiss cool : Heu, c’est en accéléré là hein ? Non ?
    2ème effet kiss cool : Mais il est cinglé ce mec, s’il se prend un arbre on va chercher les petits bouts pendant des mois
    3ème effet kiss cool : p*tain quel terrain de jeu !!!

    • Pas faux pour le deuxième effet. J’étais l’été dernier à La Cusaz pour faire de la DH (mais en moins vite) et il y avait des passages ou il ne fallait pas tomber… Whistler est la Mecque du mountain bike mais les endroits où s’éclater sont très nombreux

  4. Sylvain L. dit :

    Paradoxalement, le Tour de France a une image ringarde collée à ses basques, alors que l’édition de cette année a battu des records d’audience TV et que 15 millions de personnes se sont massées sur les bords de route pour profiter du spectacle.

    C’est vrai que le cyclisme de route n’impressionne pas comme le fait cette descente hallucinante en VTT, mais une étape de montagne avec des échappées, des attaques, des lâchés, des favoris en difficulté et des challengers qui impressionnent, ça fait quand même du spectacle.

    Par contre en pratique perso, le vélo de route ne m’attire pas. Rouler sur du bitume, en sensation, c’est zéro. Mais trimer 1h30 pour monter un petit sommet et le redescendre à blinde par des singletracks sinueux en 15min, ça me donne la banane :)

  5. Thierry dit :

    L’audience est carrément dingue tous les ans ce qui prouve que le public n’accorde pas vraiment d’importance au débat sur le dopage. Quelque part, c’est juste affligeant mais c’est comme ça. Ca reste un spectacle ahurissant, complexe, grandiose. Les meilleurs journalistes ont écrit sur le tour de france. Blondin et même Albert Londres. J’ai beaucoup de distance mais ça m’impressionne quand même. Le seul vrai truc qui me choque, c’est je l’ai dit, les dopés-menteurs-repentis-consultants. Quelque part, ça laisse entendre que vous pouvez transgresser les règles et même plus, et à la fin être félicité. J’essaierai bien un vélo de route pour voir mais je suis comme toi. Je connais des petits singles de rêve. On n’est plus dans le domaine de l’effort pour l’effeort mais dans l’appui, la courbe, le rebond, la glisse et le pilotage. Autre culture

  6. Christian dit :

    Thierry – « c’est juste affligeant mais c’est comme ça ». C’est l’audience qui te choque (sous entendu l’imbécilité des gens qui regardent des dopés s’escrimer sur un vélo) ou c’est le fait de voir des anciens dopés devenir consultants ? Tu voudrais que les gens boudent le TdF en raison du dopage ou tu voudrais que les chaines TV arrêtent d’embaucher des consultants qui ont un passé ? Je suis un peu comme Sylvain : j’ai eu du plaisir à suivre les étapes de montagne où il y a eu de la tactique, de la bagarre et tout (et surtout des très beaux paysages – qui est une des raisons principales pour laquelle je regarde le TdF à la TV) … mais de là à me coller sur le bord de la route, j’en suis encore loin. Sur le dopage, il est vrai que les cyclistes trainent un lourd passé mais j’ai lu un article récemment qui sous entendait que le sport espagnol dans son ensemble qui, parce qu’il gagne tout (tennis, foot, etc.), pouvait être suspicieux dans son ensemble. Ou est la vérité ? N’y a-t-il que le vélo ? A mon humble avis, les jeunes qui sont intelligents verront en Fignon l’exemple à ne pas suivre et ne toucherons pas au dopage. Qu’il soit remercié pour cela …

  7. En fait, je vis bien avec mais c’est quand même la notion de tricherie finalement récompensée qui me gêne vraiment. Figon est mort certes, mais il a écrit un livre, où il parle du dopage il me semble, et il a eu les honneurs de la TV pour ça, Drucker et tout le bazar. Bref, si on résume. Il s’est dopé, l’a caché quand ça l’arrangeait, l’a dit plus tard quand ça l’arrangeait aussi, et on le félicite pour sa « franchise ». Même topo pour Virenque et je ne sais quel autre coureur (français) qui chiait sur la France quand elle faisait des contrôles et qui est devenu aussi consultant… Regardez ce cirque avec les yeux d’un jeune qui cherche des repères et dites moi ce que vous en pensez.

  8. Christian dit :

    C’est clair, il n’y a pas photo : ce n’est pas glorieux.
    Après, on peut élargir la question des « repère » pour les jeunes et là c’est encore pire (le monde du travail, le monde politique, le CIO, etc. etc.) Mais c’est un autre débat … Allez, on s’en va regarder de belles photos :-) Christian

  9. Thierry dit :

    Effectivement, rien ne nous empêche de regarder ailleurs…. c’est l’été. Pas de prise de tête…