Ca y est, j’ai craqué. Cela fait très longtemps que je mesure la nécessité d’avoir un appareil photo toujours sur moi pour le plaisir, pour ne rien rater, pour servir de bloc note mais aussi pour retrouver le plaisir de la photo « spontanée ». Ce lourd cahier des charges est la principale raison pour laquelle je n’avais pas fait le pas jusqu’à présent, l’appareil idéal n’étant pas en vente, même si de temps à autre un modèle sortait du lot et me donnait envie. Comme l’Olympus E-P1 présenté très récemment. J’ai craqué pour le Canon G10 dont j’avais parlé ici-même et je reviendrais en détail sur son utilisation mais les premières constatations vont au delà de ce que j’imaginais. Notamment la qualité des fichiers à laquelle je ne m’attendais pas pour un compact même haut de gamme. La fonction vidéo semble elle aussi qualitative et j’y reviendrai aussi après quelques tests. J’ai utilisé le G10 tout ce W.E et j’avoue avoir retrouvé le plaisir de la photo instantanée. Non pas que je ne prends pas mon pied avec EOS 1D Mark III et le 300/2.8 mais ce n’est pas à proprement parlé le genre d’attelage que vous emmenez partout, tout le temps. Le G10 si.

Share

12 Responses to Canon G10 : je suis passé à l’acte

  1. Sylvain dit :

    Bah, t’avais déjà ton iphone ?

    (oui rooh c’est de la provoc’, tout ça pour avoir des examples vite vite )

  2. Naaaaaaaaaaaaaaan !

    Vil tentateur…! Je suis d’accord avec ce que tu écris… Pas toujours envie de balader le 180 macro pour photographier les pavots ou les hémérocalles blanches trouvées sur le chemin.
    Groumppphhhhh

  3. Thierry dit :

    Siiiiiiiii

    Salut JC. Si tu savais comme c’est bon d’avoir juste ce petit jouet dans la poche. Tu peux bosser en Av, en Tv en Manuel, tu peux corriger l’exposition pour avoir le rendu que tu souhaites, l’AF a l’air vraiment bien, les fichiers peuvent être en JPG énorme ou plus petit, tu peux bosser en RAW si ça te chante, les boutons sont accessibles, seul l’affichage sur le giga écran devient complexe puisque c’est l’interface par lequel tout passe. Mais ce petit G10 me semble énorme en performance et tu peux faire des images dans le rue sans que personne ne t’embête puisque tu passes pour un « touriste ». Il y a même un réglage dioptrique sur le viseur…

  4. r-numerik dit :

    salut thierry

    j’avoue que je l’ai deja vu en action sur du packshot( je sais c’est bizarre), et il carbure bien. Mais j’ai du mal a lacher mon boitier pour un appareil de ce type, j’aime bien avoir mes habitudes. J’ai toujours mon boitier sur moi et oui il existe des fous et je crois que j’en fait partis…..

  5. thierry dit :

    chacun sa recette

    Non, je comprends. Ca m’est arrivé aussi de me trimballer souvent mon reflex, mais là, j’avais vraiment besoin de ça. On entretient tous un rapport différent à la photo, quand je travaille, j’ai le sac à dos avec 15 kg de matos et j’avais vraiment envie de faire plus de photo mais de procéder différemment pour aller aussi vers d’autres types d’images. Des ambiances dans la rue, des portraits, des photos dans les fêtes etc… C’est une question de démarche aussi. Le compact est une façon d’écarter la technique. Avec le G10 tu disposes d’une plage de focale et basta. Tu fais avec. Techniquement parlant, il n’est pas limité, donc tu peux aller loin.

  6. Gantoo dit :

    argl !

    Vil tentateur effectivement.

    Depuis l’acquisition de mon 30D, pourtant bien moins encombrant que l’EOS 1D MKIII, je me pose la question du . J’ai souvent mon sac dans le dos, « au cas où ». Mais dans la pratique, c’est autre chose. Le temps de sortir le boitier, voir de changer l’optique, et l’instant que l’on voulait saisir s’est évaporé.

    Sans parler des soirées, et autre moment où l’on cherche à capturer le naturel. Tout le monde, à la vue de l’imposant boitier, prend la pose, puis vous colle l’étiquette de photographe du moment. « Tiens vas-y, prend une photo là, elle va être bien… Cheeeeese ».

    N’était ni pro, ni fortuné, investir autant dans un « compact » m’est difficile. C’est le prix d’une bonne optique fixe, qui allégerai certainement l’ensemble boitier/objo, et le rendrais peut-être plus discret(fini aussi les bruits au moment de la map).

    l’E-P1 est peut-être une super solution pour les photographes amateur. Mais au prix affiché, il faut voir les performances pour du sportif, ou de l’animalier.

    Reste la solution d’un « vieux » compact pro canon, boosté au chdk . Je sors bien du raw avec un ixus 860…

  7. Gantoo dit :

    j’aurai dû me relire avant de poster :S.

  8. sebastien dit :

    mieux que le G3 ?

    alors là, ça m’intéresse diablement d’en savoir plus ! pour EXACTEMENT les mêmes raisons, j’avais acheté en son temps (préhistorique) le G3. sa fiche technique fait minable aujourd’hui, mais à l’époque il faisait les mêmes promesses : + petit, fichiers de qualité, etc. etc.
    je l’avais souvent sur moi, j’ai apprécié au début. puis je me suis lassé.
    - parce que la spontanéité n’était finalement pas tellement au rendez-vous à cause du temps d’allumage, puis du temps de pédalage de l’AF
    - le capteur était assez souvent dans les choux en lumières difficiles
    - le viseur (un des rares à l’époque déjà à avoir conservé un viseur) étriqué gâchais un peu les émotions
    - même s’il disposait d’une priorité ouverture, le petit capteur et la faible amplitude de réglage réduisait considérablement (presque à néant, en fait) la créativité.
    le G10 est naturellement plus performant. mais sur ces points à la limite entre la technique et le touché, ou « l’émotion », est-il à la hauteur ?
    bon test, je suis pressé de lire les résultats.
    parce que je cherche toujours un boitier à laisser dans ma poche.
    sébastien

  9. Thierry dit :

    Sans doute

    Bon les gars, va falloir me laisser un peu de temps mais je pense que le G10 est vraiment un beau jouet à condition de ne pas le confondre avec un EOS 1D Mark III monté avec le 28-70/2.8. Il me faudra faire différent type d’ilmage pour juger du rendu et du piqué. Mais les possibilités de contrôle de l’images sont énormes. Les pré-réglages et les options aussi. Et ce qui est marrant, ce qui tout est assez rapidement accessible avec une ergonomie complètement dingue. Le coté obscur de la force, c’est qu’il y a tellement de réglages sous la main qu’il y a de quoi dérouter n’importe quel amateur. J’y reviendrais mais pour répondre à ta question, je pense qu’il y a un monde entre le G3 et le G10

  10. chris dit :

    G10 ou E-P1??

    Whoua, c’est ce que je voulais faire. Bon demain je reçois mon 5D M2 qui va compléter le MIII, mais effectivement pour avoir toujours un petit boîtier dans la poche. Du coup le E-P1 m’a mis le doute. Mais je crois que je vais craquer pour ce G10. Je veux bien qu’à l’occas tu m’envoies un Raw à 28 et 140. Gantoo, le E-P1 n’est surement pas pour faire de l’animalier ni du sportif. Est ce qu’on peut se servir du viseur? parce que je suis plutôt old school de ce coté là. Vivement ton test.

  11. Gantoo dit :

    @chris : c’était justement mon propos… pas forcément exprimé comme il faut. Et au prix de l’e-p1, je préfère un vrai réflexe qui lui, en est capable .

  12. hélène dit :

    Je crois que l’on a tous ce problème, la tentation! Cela ne s’arrêtera jamais. De plus, tes articles ne peuvent qu’inciter à passer à l’action d’acquisition. Merci pour ces renseignements, ya plus ka!