Le Tour de France se termine. Tant mieux. Sauf le respect que l’on doit à cette institution plus populaire que jamais, l’avenir du vélo n’est pas là. En tout cas ce n’est pas là que le voient les jeunes générations pour qui l’effort et la douleur ne sont pas les normes pour quantifier ce qu’il faut faire avec un vélo.

Dans la droite ligne des sports de glisse, les nouveaux passionnés de gros vélos envisagent son utilisation sous un autre angle. Il s’agit de prendre de la sensation, de gros appuis, de belles courbes et de la vitesse. De lier tout ça à la culture skate, snowboard et BMX. Le vélo (les initiés parlent de plus en plus de « bike » pour être sûr qu’on ne les confond pas avec des cyclistes…) d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier et la bonne nouvelle est qu’il n’est pas besoin de se doper pour passer un back flip tailwhip.

The collective sort un film magnifique intitulé Season. Allez vite voir le teaser sur le site internet et revenez vite mettre en commentaire ce que vous en pensez. Vous allez voir, ça décoiffe.

Share
Tagged with →  

5 Responses to Nouvelles tendances du vélo : oubliez le tour de France et le vélo à papa

  1. Christian dit :

    Merci

    pour ce blog très sympa et pour les belles photos … c’est toujours un grand plaisir d’y venir, de te lire et de rêver … à consommer sans modération. Très bonnes vacances à toi !!!
    Christian

  2. olivier M dit :

    Pas vraiment de ton avis

    Salut Thierry

    Perso j’ai pratiqué la descente en VTT, le Bmx, et j’ai aussi fait du Xcountry pour finir par faire de la route

    J’etais pas vraiment un nul … co-factory Sunn puis Volvo Cannondale, je me classais généralement dans les 70 meilleurs francais en championnat de france de descente, et dans les 150 en cross.

    Pour moi la descente a été une ecole de l’effort qui m’a amené a faire du cross et de la route… Faut pas rever … pour devenir bon en freeride ou en descente comme en BMX, il faut travailler son endurance et sa puissance sur la route avant de pouvoir se mettre des voles de 15 m de long… Le VTT est un sport de haut niveau et il faut etre en parfaite condition physique.

    Pour finir, je dirais que tout descendeur de haut niveau aime pratiquer les autres disciplines du cyclisme car elles sont indispensables a ça préparation.. Si tu es mal preparé, c’est malheureusement là que tu te blesses.. Le Vtt c’est comme le sk8 ca fait mal si tu te connais pas bien

  3. Thierry dit :

    Bike ou vélo

    Salut Olivier,

    Tu as évidemment raison. Le freeride ou le descente sont des disciplines exigentes qui nécessite une préparation de fond. J’ai fait du MX et de l’enduro en moto il y a un bon bail, mais en parallèle je faisais de la préparation physique. Mon fils fait de la compétition en BMX (race) et leur entraineur les essore avec un vraie programme physique. Il n’y a pas de secret. Pour ma part, je fais de l’enduro en vélo (hors station pas facile de faire vraiment du freeride ou de la descente..) à moins de perdre un temps fou en montée ou de s’organiser avec des voitures, et tu en reviens au physique. Ce dont je parlais tient plus à l’état d’esprit de départ. Si tu fais du gros vélo aujourd’hui, c’est parce que la sensation est ta motivation de départ. Elle t’amène au physique par nécessité. J’ai l’impression que la culture du vélo de route est différente.

  4. vélib dit :

    Superbe la photo !

  5. thierry dit :

    Sur le net

    Celle)là, je l’ai trouvée sur le net. Et ce jump à l’air bien radical..