Archives TENDANCE BLEUE du 18 décembre 2006 et qui revient sur le devant de la scène, je vous explique pourquoi : j’écrivais un billet ce matin sur ce qui s’est passé à Nazaré, et j’y allais de ma formule qui claque, les titres sont importants sur le net pour échapper à la banalité ambiante. S’en suit sur la page Facebook du blog, un échange plus que sympathique avec Pierre Brochin, ami FB, aussi rencontré sur terre. Pierre qui en profite pour me sortir un très belle citation de Victor Hugo et me donner un lien vers un blog qui me parait plus qu’intéressant. De là, l’idée de reciter Victor Hugo et de faire remonter ce billet, était une évidence. Cette anecdote met également en lumière tout l’intérêt des médias sociaux, toute leur richesse, aussi bien sociale qu’intellectuelle. 

Vu sur mon nouvel agenda dont je vous ai parlé ici, cherché sur le net, puis trouvé sur le blog de Pierre Assouline, ce  joli tableau que l’on doit, à mon grand étonnement à Victor Hugo. Et oui, Victor Hugo dessinait et peignait avec talent. Ce qui me fascine dans cette peinture de gauche intitulée « Ma Destinée » et peinte en 1867, c’est cette représentation on ne peut plus réaliste d’une très grosse déferlante à la forme parfaite comme on en voit souvent dans la magazines de surf. Pour information, j’avais dans ce blog parlé d’une photographie de surf publiée en couverture de Surfer Journal, que je vous invite à aller voir. N’y a t-il pas une ressemblance troublante ? En cherchant bien je pourrais trouver, notamment des images du shore break de Waimea qui cadrent parfaitement avec la peinture du célèbre Victor.

« Ma destinée »
Plume et lavis d’encre brune, gouache, sur papier vélin. 1867.
Paris, Maison de Victor Hugo, Inv. 927. © PMVP

Victor Hugo écrivait également ceci en 1853 :

« Rendez-vous compte de l’état de mon esprit dans la solitude splendide où je vis, comme perché à la pointe d’une roche, ayant toutes les grandes écumes des vagues et toutes les grandes nuées du ciel sous ma fenêtre. J’habite cet immense rêve de l’océan. Je deviens peu à peu un somnambule de la mer, et, devant tous ces prodigieux spectacles et cette énorme pensée vivante où je m’abîme, je finis par ne plus être qu’une espèce de témoin de Dieu.. » (la photo ci-dessus Victor Hugo dans le Rocher des Proscrits a été prise en 1853 par Charles Hugo)

Share

7 Responses to Victor Hugo, également peintre, avait une âme de surfer

  1. Etonnant cette facette du talent de V.Hugo que j’ignorais !
    Dis-moi Thierry , t’es sacrément réactif comme scribe sur ton blog malgré ton handicap (au ) majeur …! ;-)

  2. C’est le gauche… mais puisse que tu en parles, je viens de me remettre un coup dessus là… et pour répondre à ta question, je suis en train de re-formater mon blog, donc je suis dessus et à bloc…

  3. L’article était en archives, il date de 2006. J’ai d’autres pépites comme ça, j’étais hyper-productif à l’époque, je me surprends moi-même. J’ai fait un boulot de fou entre 2006 et 2008.

  4. Dans cette posture de méta contemplation ou méga auto-délectation de la chose accomplie, tu m’fais penser au côté lumineux d’un certain camarguais dit « Momo »; dans le civil Sylvain Maurin , marqué au faire rouge par le mistral et les traditions d’un bout du monde salé, « Trouduc » si j’me souviens… ;-)

  5. Une plume également dotée d’un souffle poétique puissant et généreux !
    Qui plus est, ce vétéran du kite, est aussi un compétiteur redoutable…!!

  6. et un fan de mobylette, ce qui n’est pas rien…