Tendance Bleue est un « hublot » sur le web que j’ai ouvert sur le web en septembre 2006. J’avais besoin et surtout envie d’un espace pour partager mes photos, quelque chose qui soit plus souple qu’un site web, où tout du moins qui complète mes sites web, il me fallait une page blanche pour pouvoir écrire, raconter et partager, pour réfléchir à ciel ouvert  et le blog était l’outil idéal pour tout cela. J’y ai consacré plusieurs centaines d’heures et pour tout avouer, le retour a dépassé mes espérances. Tendance Bleue a capter l’attention de ceux qui se passionnent pour la mer et la photo, il a été lu par des surfers, des équipiers, des réalisateurs, des kiteboarders, des photographes, des éditeurs, des rédacteurs en chefs, des responsables iconographiques, des agences de pub, chroniqué par France Inter et quelques autres médias, mais aussi et surtout vu et lu par des curieux, des urbains, des skieurs, des marins et des montagnards, des amoureux de la photo tout simplement, voir par des hommes et des femmes qui voulaient un bol d’air le matin. Nous avons échanger des idées, des opinions et des liens. J’ai pris beaucoup de plaisir à sentir leur intérêt, le vôtre à tous. Encore une fois, merci. On fait avant tout un blog pour être lu…..

Le blog m’a permis de mieux faire comprendre mon travail, d’attirer l’attention sur les personnages qui ont été des sources d’inspiration pour moi, de mieux me faire connaître. Enfin, un certain nombre de projets sont nés suite à la création de Tendance Bleue. La ligne éditoriale a évolué au fil du temps, j’ai parlé d’images, de culture maritime, de vieux gréements, d’aventure, de surf, de windsurf et de kite, de techniques photographiques, d’influences artistiques, d’évolution des médias, de journalisme, d’édition, de l’émergence récente de la vidéo et de bien d’autres choses encore. Mais quatre ans plus tard, l’heure était venue de faire évoluer tout ça. J’avais moins de temps disponibles, moins d’influx dispo pour le blog et depuis début 2009, je savais qu’il fallait changer de format.

Dans un premier temps, j’avais besoin de revenir aux fondamentaux. En premier lieu à la photographie. Ca peut paraître étonnant mais c’est la réalité. Réflexion, influence, technique, observation, recherche personnel, expérimentation, la photo est faite de tout cela. Tendance Bleue, désormais directement accessible directement via l’adresse www.tendancebleue.com sera donc davantage un photoblog. Chaque photo sera accompagnée d’un texte de présentation ou de réflexion, quand ce ne sera pas tout simplement un petit récit. Les photos seront mieux mises en valeur puisque Word Press est moins destructif sur ce point précis et que de petits widgets permettent un affichage sympa. Vous pouvez cliquer sur les photos pour voir, vous me donnerez vos impressions en commentaires. Moins de compression, une taille visible plus grande et pas de watermark pour ceux qui en « souffrent » sur mon site web pro, voilà trois points positifs. A ceux qui trouveront que cette nouvelle version est graphiquement peu différente de la précédente, je préciserai qu’il y a au moins deux principales raisons à cela ; j’ai beaucoup, beaucoup cherché de solutions graphiques sur le net. A vrai dire, cette évolution de TB aurait du arrivée l’année dernière. Je n’ai pas trouvé un design qui colle entièrement à mes besoins même si certaines solutions de Graph Paper Press me plaisaient bien. Au final, c’est la simplicité qui a prévalu. Je voulais un « cadre »  minimaliste, une lecture directe. En fait, c’est sans doute dans la ligne éditoriale que le changement sera plus profond, mais peut-être ce ne sera réellement perceptible qu’au fil des premiers mois. Laissez moi un peu de temps.

Bien évidemment, Tendance Bleue parlera aussi de vidéo dans les mois à venir, comme je l’ai fait dans le passé. Sans doute sur un plan technique, vraisemblablement plus souvent sous un axe créatif ; Composition, plan, lumière, montage, style et influence. J’essaierai de vous faire découvrir de nouveaux « réalisateurs » connus ou inconnus, des films qui me marquent, qu’ils proviennent de l’univers du ski, su snowboard, du MTB, du surf ou de tout autre horizon, pourvu que le style de l’image nous parlent, que le contenu nous prennent les tripes. J’espère avoir  l’occasion de mettre rapidement en forme puis en ligne ce que j’ai en tête, ça aurait du se concrétiser cette année, certains paramètres en ont voulu autrement. Mais il n’y aura pas de fracture entre la photo et la vidéo. Dans l’avenir, les deux seront liés dans la tête du « cadreur » comme dans les boyaux électroniques de nos boîtiers. Au moins pour une partie d’entre nous.

Thierry Seray

PORTFOLIO PLEIN ECRAN : www.thierryseray.com

PHOTOTHEQUE : www.thierryserayphotography.com

 

La caméra qui illustre cette page est une Bolex Paillard. Mon père avait le modèle 8L a double objectifs Berthiot. Il filmait en 8 mm dans les années 60/70 et montait également, avec une petite machine à deux volets qui permettait le collage de la bande après découpe du film. Forcément, ça m’impressionnait. Un jour, alors qu’il était déjà un vieux monsieur, il me l’a donné. Je suis très fier de la conserver pour lui.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>