Une page de l’histoire de la voile s’est tournée hier à Port Saint Louis du Rhône puisque sous réserve de confirmation et de ratification par le WSSRC, l’Hydroptère d’Alain Thébault et de son équipe de cerveaux, a battu le record de Yellow Pages établie à Sandy Beach en 1993. 15 ans les gars, ce n’est pas rien. Alors c’est vrai qu’en cette période de communication à tout va qui voit se suivre les infos sur les pointes de vitesse et celles sur les moyennes (le record j’en profite pour le rappeler étant une moyenne sur 500 m) au risque d’une grande confusion (comment par exemple dire qu’aujourd’hui qu’un VRAI record a été battu quand Paris Match et l’Express.fr parlaient  la dernière fois d’un record avec la pointe à 52,86 dernièrement) mais à part cette aparté finalement sans grande conséquence, ne boudons pas notre plaisir. En fait, ce qui s’est passé est énorme. Je précise un peu les faits. Avec un run à plus de 47 noeuds de moyenne (toujours à ratifier je RE précise) l’Hydroptère devient le bateau le PLUS RAPIDE A LA VOILE. D’où il est, Eric Tabarly doit apprécier. D’autre part, le Grand Blanc aurait réalisé une pointe à 53,4 noeuds. Enfin, et c’est surtout ce qu’Alain Thébault retient de la journée d’hier, l’équipe a réalisé une moyenne de 52,5 sur 100 m. Prometteur.

J’étais présent toute la journée d’hier sur le Zodiac de l’équipe en compagnie d’une fine équipe dont Christophe Simian, en tant que représentant du WSSRC, ainsi que Guillaume Plisson et Julien, tout deux là pour Paris Match, nous avons tous vu un bateau dont le potentiel semble pouvoir aller bien au delà des chiffres d’hier. Les conditions n’étaient pas idéales, bien que la plage de vent était celle qui convient à l’Hydroptère (30 noeuds établis et pas trop de rafales ingérables) mais le plan d’eau était difficile et l’équipe a connu des soucis techniques (chariots de GV). Que constate t-on de l’extérieur ? L’Hydroptère a d’énormes capacités d’accélérations mais la trajectoire et l’assiette idéale ne semblent pas faciles à maîtriser,. Le bateau s’est fait quelques gros arrêts buffet (plantage sévère). Qu’en déduire sinon qu’il y a de la marge de progression. Visiblement les problèmes de cavitation ne sont pas insurmontables, il y en a sans doute autour du profil mais pour l’instant rien de vraiment problématique (sauf à savoir pourquoi le bateau redescendait brutalement hier à un endroit du run…). Alain Thébault est remonté comme un coucou, son enthousiasme est communicatif et en l’absence de projet précis du côté du windsurf et en attendant la prochaine édition du Lüderitz Speed Challenge, il a du temps devant lui pour reprendre le record absolu. Ca ne sera pas facile mais c’est sincèrement du domaine du possible. A part ça, cette journée d’hier était superbe. Nous avons passé  sept heures à sept plus le matériel dans un grand semi-rigide, par 30 noeuds de vent et une Méditerranée hachée à souhait (1 bon mètres de creux serrés), à se prendre des saut d’eau à mach 2 en pleine poire  (même ma valise Pelican a souffert d’une infiltration d’eau, les initiés apprécieront la quantité d’eau en circulation sur le pont du Zod…) mais le retour la nuit de la plage Napoléon vers Port de Saint Gervais à l’autre bout du golf  de Fos avec passage au milieu des tankers  tous éclairés dans leur mouillage nocturne, était sublime. Vraiment. A l’opposé, il y a le lagon de Bora Bora en short mais ce n’est pas le même style. Sincèrement, hier était une belle journée de mer. On était trempés, transis mais heureux…

Pour ceux qui sont concernés par l’information, les images sont en diffusion chez DPPI. Disponibles dès aujourd’hui.

PS : Tendance Bleue a connu une grosse interruption des programmes ces 15 derniers jours suite à un gros souci technique. Veuillez m’en excuser mais je dois dire que cette petite parenthèse ne m’a pas fait de mal.

Share

3 Responses to Record de vitesse : l’Hydroptère tourne la Page Jaune

  1. Vincent dit :

    Une journée avec christophe Simian et pas plus d’infos sur le canal?!
    Un grand monsieur de la voile (prépa olympique en Finn je crois) et beaucoup de travail à terre pour les grandes heures de la vitesse en windsurf.
    C’est une bonne chose qu’il soit observateur de l’hydropter; d’une part ca veut dire qu’il croit en ce projet (et c’est plutôt positif) et d’autre part il doit leur donner de bon conseils météo (c’est un shaman du delta du rhone).

    Et si tu veux des tuyaux pour le PMU ça marche aussi :p

  2. Thierry dit :

    Canal historique

    A vrai dire, le canal n’était pas le sujet du jour et on s’est fait tellement brassé à bord du Zod que les moments pour parler étaient limités. Ensuite, j’étais là pour travailler donc pour me concentrer sur l’oiseau blanc. Mais… je lui en ai quand même parlé. Pascal Maka aimerait organiser quelque chose. Je veux dire une tentative avec des windsurfers. Je n’en sais pas plus. Mais le nombre de candidats capables d’envoyer du 50 sur la tranchée commence à diminuer et l’attente peut-être longue avant d’avoir les conditions météos. mais ce serait bien que les windsurfers restent dans la course. On sait qu’Antoine pour ne citer que lui, peut taper les 50. Pour la météo, je ne sais pas si Christophe intervient. Il peut mais ce n’est pas son rôle. S’il lit ces lignes, il peut nous répondre, il serait le bienvenu

  3. Pause nécessaire

    Je pense que personne ne pense à te reprocher cette pause technique, le plaisir d’un site comme le tien est justement sa moisson d’imprévus et de nouvelles qui décoiffent… Rien et juste un record du monde au bout de deux semaines, c’est pas mal là où d’autres sites font de la mousse avec des news mille fois diffusées…
    J’espère que ton problème technique va être résolu (l’iPhone en modem sera une solution géniale pour les professionnels nomades comme toi, si Monsieur Orange nous lit, qu’il sache qu’il a déjà deux clients…!
    A bientôt sur Paris.