Beau coup sur l’eau et beau coup médiatique pour l’Hydroptère avec une belle parutions presse (Paris Match), des retombées online (en homepage de l’Express.fr ce W.E) et sans doute beaucoup d’autres choses en TV, radio et presse. Le passage de la barre des 50 nds en vitesse de pointe reste une performance vraiment hors normes et l’équipe accroche là une partie de son rêve et surtout un objectif symbolique. La barrière technologique (le problème de cavitation prévu entre 49 et 50 nds) est maîtrisée. La médiatisation a tout de même provoqué quelques réactions dans la communauté des kiteboarders puisque la presse généraliste s’est allégrement mélangé les pinceaux en confondant performance et record. Mais ce type de distinguo n’est jamais son fort, on le sait. Il est vrai que c’est bien Alex Caizergues qui sera sur la tablette du WSSRC et non pas le grand trimaran blanc, et  les kiteboarders ont bénéficié eux aussi de larges retombées médiatiques.

Mais on retiendra que la confusion n’est pas bonne à moyen terme. Comment l’Hydroptère arrivera à « vendre » sa performance lorsque – et on leur souhaite – ils réaliseront un run à 51 nds de moyenne. Le vrai record sera là mais la presse aura peut-être du mal à médiatiser un chiffre inférieur. Bon, restons philosophe, en constatant que la vitesse n’a jamais été aussi passionnante puisque trois catégories d’engins à voile se battent en ce moment pour le graal. Et que chacun apprenne à manier avec doigté les maxis enregistrés au GPS car comme le dit Alex (pas Caizergues…) en commentaires, la précision de ces mesures restent à formaliser. Et on sait que les excès médiatiques qui en découlent risquent à l’avenir d’être de moins en moins contrôlables et ils jetteront la confusion sur le record.

Photo : capture d’écran de la vidéo vue sur l’Express.fr

Share

4 Responses to Le record de vitesse, le GPS et les médias généralistes

  1. baptiste dit :

    Kite ou hydroptère c’est toujours du rêve !!

  2. JAH dit :

    2 poids, 2 mesures

    Pourquoi l’hydroptere n’aurait-il pas le droit d’annoncer ses Vmax (realisees avec un GPS fiable en plus) alors que les kiters ont fait de ce type d’annonce leur fond de commerce depuis longtemps…

    En temoigne ce chiffre de 61 noeuds lache sur tous les medias dont vous avez fait largement echo ici.

  3. Thierry dit :

    Oui et non

    Tu n’as pas tort sur le fond, tu me choppes la main dans le sac. A cette différence, qu’ici nous avons relayé les vitesses maxi en prenant des pincettes et en accompagnant le plus souvent le texte d’une explication et surement pas en le présentant comme un record. Et Tendance Bleue n’est ni Paris Tchatche ni l’Express. Pas vraiment la même audience. Bref, j’ai une grande admiration pour l’équipe de l’Hydroptère et suis profondément heureux pour eux, Alian Thébault n’est pas arrivée là par hasard mais je donnais mon avis sur ce qui semble une petit dérive et je dirais la même chose si les chiffres du kite étaient présentés de la même façon dans les médias. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé en Allemagne..

  4. JAH dit :

    suite

    On est d’accord.

    Vivement la suite des evenements. Mais je ne sais pas si le passage des 50 noeuds ne va pas « eteindre » la chasse au record (sans parler d’un contexte economique qui va sans doute freiner les sponsors). L’hydroptere est lance dans sa tentative, donc il continue, mais ensuite, les kites et les planches vont-ils repartir en campagne?