Petit feedback de Seb Cattelan en provance d’Afrique du sud où pendant les jours de pétole, il est revenu pour se faire shaper une autre planche pour les records. Seb est un personage atypique, ce n’est rien de le dire. En interview, que ce soit en live ou par mail, il n’est comparable à quiquonque. Je vous laisse seul juge mais en général, c’est un régal. Je vous demanderai juste de lire attentivement son billet et comme je l’ai dit sur Flysurf.com, notez bien la valeur de son run d’échauffement. Notez bien aussi la valeur maxi de son run enregistré au GPS et qui fait le titre de ce billet. Oui vous avez bien lu et même s’il faut corriger de la valeur de l’imprécision du GPS, le chiffre reste incroyable. L’année dernière Seb avait scoré un 57,5 donc rien d’étonnant. A  vrai dire, je ne crois plus que les bateaux, handicapés par leur taille, soient en mesure de rivaliser. Mais finalement qu’importe. L’hydroptère ou un autre tripode à fond restera un truc que l’on souhaite tous voir un jour. A mes yeux, il n’y a pas de guerre de cétagories dans la recherche de la vitesse sur l’eau et les étroits du bulbe qui disent que le windsurf ceci, les bateaux celà ou je ne sais quoi encore sur le kitesurf sont à coté de la plaque. Je suis pour la paix des ménages. L’aventure de la vitesse sur l’eau est belle, ne la gâchons pas par des querelles inutiles…

Photo : trouvée sur le net. Une image représentant le Funny Car de John Force, un des piliers de la catégorie. 400 D.A en moins de 4,5 secondes au 400 m départ arrêté…

Comme d’habitude Seb jette sur la réalité un regard décalé mais
aiguisé. Derrière la plaisanterie, il y a du respect pour Rob Douglas
mais on sent l’instinct de Seb qui attend son heure pour reprendre le
dessus. Lisez attentivement tout ce texte, retenez bien la valeur en
noeuds de son run d’échauffement et la valeur de son maxi au GPS… Un
truc de dingue. Et il parle de ça en déconnant. Seb est un géant.

 

Je
suis de retour à Cap town pour refaire une planche. Ca ressemble a un
truc pour tout nicker l »extraterrestre venu des States . Plus radical
que Bush en Irak , Rob Douglas a commencé  le kitespeed voila 3 mois. A
Luderitz il remporte les 3 premières journees. Chance du débutant,
impossible. Tel un Power Ranger , il s’imprègne du savoir faire qui
caracterise les fromages qui puent a l’insu de notre plein gré . Ex
lutteur de lutte Greco-Romaine, c’est avec son coach, Mike Gebhardt
double medaillé au jeux olympique en planche a voile qu’il progresse a
la vitesse d’un cheval au galop . 

En ce qui
conserne mon temps affiche’ a 50,1 puis corrige’ a 49,6 , le display
montre un temps mesuré manuellement . Une fois la course terminée ,
l’observer du WSSRC remesure tous les temps tel un chirurgien pour les
officialiser.

On va plus vite cette année grace au
« chop killer » construit par un ingénieur en travaux publique. Le run
est plus plat avec plus d’angle. Vendredi dernier , le vent souflait a
45 nds . J’ai fait un premier run d’échauffement à 48.2 . Deuxieme run
a 49,6 donc et j’ai arraché mon strap arrière sur le troisième. Armé de
ma 9.0 Genetrix et de mon slip rouge, j’ai devalé les 500 m à la limite
de l’explosion. La vitesse rendant la planche de plus en plus rigide,
ce sont les genoux qui flagellent à cette vitesse . Je pense avoir le
bon materiel , plus qu’à faire un run propre, stable et droit pour
ameliorer la moyenne sur les 500 m. Avec une vitesse max de 58,3 nds au
GPS le potenciel est la .
   

$eb  (Samedi on en remets une couche)

Share