La mise à l’eau avait lieu ce matin aux chantiers navals de La Ciotat. Depuis une semaine, l’équipe des Charpentiers Réunis travaillait 10 à 15 heures par jour sur les derniers détails. Le bateau est superbe et il y avait beaucoup d’émotion parmi ceux qui étaient impliqués dans le refitldepuis un peu plus de deux ans. Les grands bonheurs appellent parfois quelques larmes, se traduisent par des visages qui se ferment tout simplement parce qu’un bateau achevé est une aventure qui se termine, et que Mariska est amené à quitter le quai. Mais bon, le champagne aidant, c’est bien sûr le bonheur et la satisfaction qui dominaient. Le bateau sera mâté dans l’après-midi et devrait être à Monaco pour naviguer à coté de son sistership qui n’est autre que Tuiga. Comme je suis le photographe du refit, je serai à bord pour les premiers essais sous voile, il y a des privilèges qui ne se refusent pas, je vous montrerai donc des photos en fin de semaine prochaine.

Share
Tagged with →  

5 Responses to Un peu de champagne et beaucoup d’émotion pour Mariska

  1. Gantoo dit :

    un belle aventure…

    Que celle de cette restauration. Et l’occasion pour moi de lire tous les posts de la catégorie Mariska refit.

    Ce doit être assez bouleversant pour tous les hommes qui ont travaillé dessus de voir le fruit de leur labeur partir ainsi. La satisfaction du travail bien fait, mais un vide immense.

    Une chose est sûre : il y en a qui ont des métiers que j’envie. Que ce soit celui qui capture ces instants magiques (chapeau pour les photos des charpentiers à l’œuvre), ou ceux qui façonnent pareille merveille. Le travail du bois a quelque chose de fascinant. Des métiers aussi gratifiants que peu reconnus.

    Est-ce qu’une exposition, ou un livre est prévu sur le refit ?

  2. thierry dit :

    la suite…

    Les charpentiers ont en effet fait un travail fabuleux et c’est vrai que les gorges étaient serrées ce matin. Le métier est gratifiant et je pense qu’il est relativement bien « reconnu ». C’est vraiment un métier qui inspire le respect à beaucoup de gens. Rien n’est encore décidé mais une expo existera un jour ou l’autre. J’en ai envie. Le propriétaire a le projet de faire un livre mais il sera en édition très limitée.

  3. Sylvain dit :

    édition…

    euh… tu nous préviens, hein, pour l’édition très limitée ?

  4. Thierry dit :

    Brrrr…

    Je ne voudrais décevoir personne mais d’après ce que je sais, ce serait une édition très confidentielle, limitée à des partenaires et proches du propriétaire. Mais qui sait si d’une manière ou d’une autre, il n’y ai pas dans l’avenir quelques chose de plus diffusé sur ce refit.

  5. radais christine dit :

    de la part d’une ancienne habitante de mariska

    bonjour!
    Très heureuse de retrouver la trace de mariska et bravo pour vos photos!
    Une vieille amie à moi, Suzanne, suédoise, a habité quelques années sur mariska, dans les années 50.
    Elle aimerait entrer en contact avec les personnes ayant retrouvé puis rénové son nid de l’époque.
    C’est une personne âgée de 83 ans à présent, mais toujours très vive et pleine d’humour, qui vit aux îles Koster, au nord de Göteborg et n’a pas accès à internet.
    Je peux par contre lui faire parvenir tout document, photo, contact courrier…
    Alors j’espère à bientôt?
    Merci d’avance