Archives TENDANCE BLEUE, 8 février 2012

Etonnant, beau mais violent, je vous invite à découvrir ce film – au moins son teaser, que je viens de trouver sur le net. Sorti en 2011, il a visiblement connu un vrai succès auprès de la critique. J’ai déjà parlé ici-même de plusieurs films abordant le surf sous un angle vraiment culturel et documentaire comme celui qui parle de la place des noirs dans le surf, j’avoue être assez récéptif à ce genre d’approche. Après toutes ces années, j’éprouve un vrai besoin d’épaisseur dans les sujets que je lis, autant dans la cadre de ma passion personnelle pour  le windsurf, le kite, le surf – que dans l’optique de mon travail de journaliste au sens large du terme.

Je crois qu’il est largement temps aujourd’hui, justement parce que les années ont passées, d’aborder ces disciplines non plus seulement sous l’aspect action radicale ou même compétition, mais sur l’angle identitaire, culturel et même philosophique. On a trop souvent présenté le surf comme un passe temps de semi-démeurés californiens, ce qu’il est par ailleurs pour une fraction non négligeable de ces pratiquants. Mais ce n’est pas la seule réalité. Le surf, le longboard, et maintenant le stand up paddle sont les fruits d’une vraie culture de l’océan. Il y a là une profondeur plus importante que ce que le grand public imagine.

Sur le site du film, vous pourrez découvrir une autre version du teaser

Share

One Response to Un documentaire sur l’arrivée du surf dans un village de Papouasie Nouvelle Guinée

  1. Sylvain dit :

    C’est rare de voir cette violence liée aux enjeux de la compétition. Ca casse un peu le vernis de « je te fais des coucous avec mon fameux signe pouce & auriculaire, mais je t’écrase demain si je peux »