Ca y est, je viens de recevoir mon sac Think Tank Acceleration V2, vu lors d’un passage éclair à Paris et commandé chez Objectif Bastille hier, livré aujourd’hui. Tout mon matos rentre, il reste même de la place, je peux mettre le Macbook Pro 15″ dans la poche avant avec une sacoche superbe et amovible prévue à cet effet. Le tout une fois fermé rappelle indéniablement que ce soit en taille comme en poids l’armoire normande qui trônait dans la maison familiale de mon enfance. Sauf que là, c’est à moi de la porter. Le sac est vraiment bien foutu, mieux qu’un Lowe Pro à mon goût bien que les Vertex aient l’air sympas, plus sobre, moins design mais aussi moins voyant. Le format très carré n’est pas génial au coup d’oeil, mais en résulte une contenance effarante. En outre, la profondeur du sac permet de caser sans problème en hauteur un 1D Mark III ou le 300/2.8 (je parle de l’encombrement du diamiètre du pare soleil) sans que cela fasse une bosse ou que le fait de fermer deviennent un tour de force. Reste à voir la fiablité mais je ne m’inquiète pas trop. Bon, maintenant je me demande si je n’aurais pas du prendre un modèle à roulette. Le prochain…

Ah j’oubliais, comme je suis en phase d’investissement, j’ai aussi acheté (chez Miss Numérique cette fois) un tripod Manfrotto, tout carbone. 50 cm remplié, 1,4 kg, une merveille. Je vais enfin pouvoir refaire de la photo au pied. Le précédent acheté dans l’optique du 600 mm, du vent fort, faisait 7 kg. Super stable il était mais depuis quelques années, je ne l’emportais plus nul part. Cette photo est celle du site Think Tank mais au final, mon chargement ressemble à s’y méprendre à celui là.

Share

12 Responses to Le sac idéal du photographe. Saison 12 : Think Tank Acceleration V2

  1. Laredo dit :

    Au suivant?

    Sitôt acheter et tu te demandes deja si tu n’aurais pas dû prendre le modèle à roulette.
    Nous sommes tous pareille et le marché du sac photo a encore de beau jours devant lui, je crois.
    L’autre jour en salle de presse je regardais les Think Tank Airport que 2 potes venaient d’acquérir. Ils sont top, grande capacité, et les câbles antivols intégrés sont plutôt pratiques.
    Cette marque est bien finie et semble pas plus chère que Lowe Pro
    J’ai l’impression que nous les photographes, passons notre vie acheter du nouveau matériel
    Profite bien de ton sac et comme on dit, un balai neuf balai toujours mieux…
    En aparté , y a t il des lecteurs du blog utilisateurs du D 7 et qui auraient des retour d’utilisation sur ce boitier ?

  2. Thierry dit :

    Sans doute

    Tu as raison. J’ai eu un gros Lowe Pro, j’ai d’ailleurs encore un Trekker, puis un Samsonite qui avait le grand avantage de contenir le 300/2.8 avec le pare soleil dans le bon sens et monté sur un boitier. mais à part ça il était devenu trop petit à mesure que les boitiers et objectifs deviennent plus gros. Le Airport est vraiment énorme, je n’ai plus ce problème. Jusqu’à temps que mon dos réclament des roulettes….

  3. chris dit :

    Quel modèle de Manfrotto as tu acheté, car je dois en acheter un léger et j’hésite beaucoup avec un gitzo….

  4. thierry dit :

    Trépied

    Le 190 CX PRO 4. Je voulais un truc hyper léger et petit une fois plié. 1,34 kg, 50 cm plié, 146 cm au plus grand, la colonne avec le système Q90, c’est un bel objet. Bon, tu ne mets pas un 600 dessus mais tu le transporte sans même t’en rendre compte. Je l’ai trouvé un peu maigrichon quand je l’ai reçu car le carbone permet des pieds très fins mais il s’avère assez stable avec le Mark III dessus et le 16/35. A 350 €, il reste moins cher qu’un Gitzo. A dernier point, le système de serrage des pieds est pratique et rapide, et tu as plusieurs angles pour leur écartement.

    http://www.missnumerique.com/trepieds-monopodes-trepied-photo/manfrotto/manfrotto-190cxpro4-trepied-en-fibre-de-carbone-4-sections-p-3685.html

  5. Laplume dit :

    Des roulettes?

    Pas mal du tout cet Acceleration.
    À propos des roulettes, j’étais quasi décidé à acheter un ThinkTank à roulettes, rapport à mon dos fatigué. Puis j’ai regardé le poids du sac vide. Je me suis dit que j’aurai du mal à faire passer le sac en bagage à main, sauf peut-être en classe affaires, à cause du poids total du sac plein de matos (pas loin de 10 kg, ou même plus).
    J’ai donc opté pour un Airport Antidote V2, un chouia plus petit que l’Acceleration. Justement, Objectif Bastille en avait un en stock. Je suis parti avec à Shanghai, et j’en reviens satisfait (du sac). C’est vraiment un excellent sac de voyage.
    Tout tenait à l’aise, le 5D MkII, le 24-70 f2.8, le 50 f1.4, le 16-35 f2.8, le TSE 24 f.3.5, l’Hyperdrive, le MacBook Pro 15′ et plein d’autres choses. Le sac n’était pas trop lourd, il tenait dans les compartiments à bagages, il a été accepté comme bagage à main sans problème.
    Je cherche tout de même des roulettes amovibles. Dans le temps, on en trouvait partout dans les aéroports et maintenant que j’en veux un, je n’en trouve plus !

  6. ceanothe dit :

    J’adore la photo mais recherche la légèreté pour garder la liberté, jamais je ne pourrais transporter une telle charge !

  7. Thierry dit :

    Déménageur

    En chaque photographe de sport se cache un déménageur. Pour ma part, quand je vais me balader, soit j’emmène juste un Mark III avec un 16/35 pour la nature, soit j’emmène juste un G10…. L’armoire normande dans le dos c’est pour le boulot…

  8. Michèle/Mimi dit :

    bravo !!

    tu as été sélectionné par canablog !!
    tu es payé combien ?

    je plaisante !
    par contre la remarque de ceanothe me convient .

    bonne journée

  9. Michèle/Mimi dit :

    PUB…

    gratuite chez Moi !
    à bientôt

  10. Erik le Nantais dit :

    Sherpa…!

    Salut Thierry, j’espére que tu a pris l’extension Kiné service avec…! A+
    PS: Amuses toi bien sur la Louis Vuiton, veinard !

  11. Thierry dit :

    Hulk

    Des fois, je me dis qu’il est vraiment temps que je me mette à la vidéo. Bon, il faut se trimballer un pied énorme…

  12. Laredo dit :

    Déménageur?

    En parlant de déménageur, tu n’est pas loin de la vérité. Moi j’ai du mal à faire dans le light.
    A chaque reportage je suis chargé comme une mule, entre la pélicase avec toute la panoplie Canon qui va bien (enfin pour le Mark III on repassera )
    le sac a dos avec l’ordi et la cablerie indispensable. Ajouter à cela en fonction de la météo et du type de reportage, un petit sac à dos avec la tenue gore tex et les housses de pluie Canon et quelques vêtements de rechange au cas ou, et voilà le bodet Laredo pret à partir.
    L’arrivée à l’hotel est parfois folklo quand il faut tout monter dans la chambre qui se trouve au… second étage. Mais bon je suis rassuré de tout avoir avec moi