Rider’s Spirit / Ouverture Oz-en-Oisans 2010

Vous savez que de temps à autre, je sors du cadre de TB pour aborder de nouvelles tendances, tendances dans lesquelles la photographie ou la vidéo ne sont jamais loin. C’est le cas du VTT qui depuis quelques années change de peau, pour s’éloigner du cyclisme moule burne à la papa et trouver sa propre identité au travers de nouvelles disciplines, l’enduro, le freeride ou la DH. Voici deux vidéos, une seconde assez longue (18 mn mais un beau reportage assez complet) sur la Tribe 10000 au Val d’Allos et une première plus courte et montrant une pratique, la descente ô combien plus radicale, sur la piste d’Oz en Oisans. Nouvellement propriétaire d’une Spécialized Enduro Expert, et revenant d’une journée de freeride à Orcières le W.E dernier, je peux vous garantir que le VTT d’aujourd’hui est une source incroyable de plaisir, de sensation, tout en restant exigeant physiquement. A quelques semaines du Tour de France et du cyclisme pro complètement rongé de l’intérieur par le dopage mais surtout par une profonde culture des dés pipés (le vélo électrique..), savoir qu’il n’y a pas qu’une façon de faire du vélo (DH, freeride, BMX, etc..) me semble un peu rassurant. Il y a fort longtemps, au début des fameuses Nuits de la Glisse, à l’époque des débuts de l’Association Uhaïna, les projections regroupaient des films de surf, de windsurf, de delta. J’y ai vu aussi les premières images de ce que l’on appelait à l’époque le mountain bike. C’était en Californie. Dans l’imaginaire, cette mouvance était liée à la montagne et à une certaine image d’une pratique « libre » loin des fédérations à l’esprit étriquées, cette mouvance était également liée à la recherche de sensations nouvelles dans le sport. Le VTT d’aujourd’hui est resté fidèle à l’esprit et la technologie nous permet maintenant d’en profiter au maximum avec des vélos qui sur le plan technique sont des proches de moto-cross, le moteur en moins… Et le moteur, c’est vous ou la pente.


Tribe 10000 Val d’Allos enduro series

Share
Tagged with →  

One Response to Gros vélos : suite

  1. clovis dit :

    ca envoie pas mal sur la premiere descente… et ca change des videos habituelles de saut de bosse au milieu des arbres, car le ravin n’est jms tres loin de ce chemin!