Qui se souvient de Mike Waltze ? Désigné aux débuts des années 80 comme le découvreur d’Hookipa, alors que le windsurf naissant se jouait auparavant à Oahu, en particulier le spot de Diamond Head, il fut ensuite un des grand animateur du mouvement en wave riding, ainsi qu’un des principaux adversaires de Robby Naish dans las vagues hawaiennes qu’il quittait peu pour d’autres horizons. Les années ont passé. Tous les héros des 80′s ne sont plus sur le devant de la scène mais ça ne veut pas dire qu’ils n’existent plus.

Mike Waltze s’est habilement reconverti dans la réalisation. J’avais parlé du premier teaser de ce film, en voici un autre encore plus abouti. Je ne suis pas un fan de stand up paddle mais j’observe avec grand intérêt son développement. J’en ai fait un peu, c’est cool et encore une fois, il y a plusieurs façons de rider. Ce que j’aime dans ce court extrait est la dimension culturelle du film et de la pratique, le coté transmission, la présence de ce vieille homme qui en fait toujours, les enfants mais aussi la confrontation avec les vagues. Tout ce qui a un lien avec l’eau prend un dimension particulière à Hawaii. Là-bas, n’importe quel sport est transcendé par le cadre.

Mais avouons qu’ici, dans le sud ou en Bretagne, les éléments sont beaux, puissants, que le stand up paddle ou la pirogue peuvent aussi y trouver un terrain favorable. C’est déjà le cas pour le windsurf ou le kite. Je reviens là-dessus, ce film apporte une dimension supplémentaire à ce genre de pratique. C’est peut-être ça qui nous manque, ici en France. J’ai toujours eu l’impression que la glisse n’était pas vraiment prise au sérieux, en comparaison de la place occupé par la voile par exemple. Mais il est possible que ça ne soit qu’une histoire de génération. Or les générations… ça à vocation à passer….

Share