Archives Tendance Bleue : billet initialement publié le 23 février 2007

J’ai sans doute vu dans le passé mais sans les « enregister » les oeuvres de Nicolas Vial. C’est en faisant une recherche sur le net et en passant par le site du musée de la marine que j’ai fini par attérrir sur son site. Point d’étalage de superlatif mais un seul conseil, allez y sans tarder. C’est superbe, subblime, envoutant, tendre, poétique, créatif….et la mer y est onmiprésente.

« Il aime les cargos à l’ancienne, les paquebots, les Rivas italiens, les bateaux de pêche… » Sur la côte sauvage du Finistère Nord, Nicolas Vial découvre la mer qui devient pour lui une véritable passion. Nourri des lectures d’Hemingway, Loti, Cendrars ou Hugo Pratt, embarqué sur les paquebots mythiques Renaissance et Mermoz, Nicolas Vial façonne un univers énigmatique. Dans ses compositions originales nées d’un imaginaire foisonnant, se mêle l’eau, le port, la plage, le bateau et l’animal aquatique.

Après avoir étudié à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Arts, et à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts, Nicolas Vial devient dessinateur de presse. Remarquable dessinateur, Nicolas Vial illustre depuis 20 ans le journal Le Monde. Il y a une vraie atmosphère dans ses oeuvres qui vous « emportent » instantanément. Son dessin politique est noir et blanc, mais la couleur et la matière éclatent dans ses tableaux à l’acrylique ou dans ses albums et livres pour la jeunesse (Grand prix de l’Humour Tendre pour ses dessins de presse en 1997). Nicolas Vial nous invite à une évasion intime, pleine de tendresse, d’incohérences apparentes. Un songe extravagant.

Il possède un atelier dans le XIVème arrondissement de Paris dans
lequel il peint des tableaux. Port, plages, poissons, sont omniprésents
dans son oeuvre haute en couleur. Illustateur d’affiches pour le cinéma et de livres
pour enfants comme ‘Le Grand livre des Monstres’ de Caroline Sultani,
Nicolas Vial a également écrit ‘Nicolas Vial en noir et blanc’.

Share
Tagged with →